Jardins de Biarritz

Jardins de Biarritz

Incivilités

-I N C I V I L I T É S-

Depuis 1999année des premiers locataires estivants dans notre résidence,

les mois de juillet et aout particulièrement sont hélas très souvent lemois de  

grands désagréments.

Le comportement de certains locataires estivants, irrespectueux du savoir vivre, 

des lois et règlement troublent la sérénité de notre vie. 

Les fauteurs de troubles acceptent mal les remontrances des résidents cela

peut entrainer de la violence verbale voir physique. 

Si les auteurs de ces comportementssont des locataires ou invités,

LES BAILLEURS, PROPRIÉTAIRES, SONT LES RESPONSABLES...

Les bailleursà l’année sont rarement en cause, et si problème il y a celui-ci est souvent vite réglé.

Les bailleurs saisonniers, résident souvent à des centaines de Km, louent par internet ou agences.

Si c’est loué par agences, celles-ci s’en lavent les mains et nous ne les connaissons pas.

En cas de problème, si nous arrivons à joindre le propriétaire, souvent ‘’ il fait le mort ’’  

ou minimise le trouble et même parfois nie totalement le trouble.

Si il intervient c’est forcément après coup, le mal est déjà fait et le locataire souvent déjà parti.

Parfoisil y a excuses on les rangent avec les autres dans « La boite à excuses »

Le bailleur saisonnier, par une confiance imprudente, par négligence ou pour la rentabilité, 

ne prend pas les précautions minimales. 

Impérativement la remise des clés doit-être une formalité

sérieuse s’accompagner des explications et recommandations énergiques et

nécessaires pour que le locataire connaisse ses obligations de bonne conduite et

des risques qu’il court en cas de plaintes. 

IL FAUT RÉPÉTER ET INSISTER. IL FAUT RÉPÉTER ET INSISTER. 

IL FAUT RÉPÉTER ET INSISTER. IL FAUT RÉPÉTER ET INSISTER.

• -Vous êtes « Marchand de sommeil »si vous faites :

- un bail passe-partout voir pas de bail pour un meilleur rapport financier.

(Le bail il faut le fignoler, préciser tout et renseigner ce qui est source de désordre et fâche

ainsi sur les pénalités en cas d’infraction.)

- une remise des clés à la sauvette

- vous déposez les clés chez un tiers sans passage de consignes

- vous faites confiance à tort à une agence ou à votre nouveau locataire

l’agence est débordée le samedi et à la va vite fait l’état des lieux, la remise des clés. etc.…

Les principaux sujets de désordresont toujours les mêmes :

• - Votre location ce n’est pas le club «  Med » 

- Le bruit : fenêtres ouvertes bruitsdes conversations, rires, cris, musique…

on court et chahute dans l’appartement, les couloirs et escaliers. 

-Repas alcooliséet bruyantpris sur la terrasse et parfois à des heures tardives

• - Parler fort sur le balcon jusqu'au milieu de la nuit.

• - On s’interpelle de l’appartement au parking, on a oublié la clé et on sonne partout.

• - Si l’appartement est au rez de chaussée on passe par la pelouse…

- Les serviettes et linges sèchent sur les garde-corps

• - 4,5, 6 personnes voir plus dans un 2 pièces, façon marchand de sommeil.

• - 2 véhicules voir plus, pour 1 place de parking, l’appartement est même parfois loué

sans parking  mais avec la télécommande, on stationne sur les parkings visiteurs ou hors case.

• - sacs poubelles et parfois percés laissés sur le palier.

• - chien errant dans les couloirs, paliers, escaliers ou espaces verts.

Les bailleurs responsables avertis font souvent la sourde oreille ou minimise

le dérangement.

Ils laissent même parfois entendre que nous sommes des grincheux.

VOYEZ MESDAMES ET MESSIEURS LES BAILLEURS CONCERNÉS 

LE SORT QUE TOUS LES ANSVOUS NOUS RÉSERVEZ

 

Si vous n’êtes pas capables de vous faire respecter ne faites pas de location.

Les rappels au règlement sont efficaces oui….mais seulement chez les honnêtes gens,

pour les autres c’est du temps de perdu.

 

• - RÉSIDENTS QUI ÊTES LES VICTIMES DE CES AGISSEMENTS

Soyez solidaires et responsablesgroupez-vous pour agirosefaire

entendre vos droits auprès de la police et ensuite du syndic.

1° - allez voir les voisins susceptibles d’avoir le même dérangement.

2°-Faites des photos et enregistrements,collectez les témoignages et toutes

les preuves possibles.

Faites systématiquement appel à la policeen espérant qu’elle se déplacera. 

Le soir même ou le  lendemain faire individuellement ou en groupe une main

courante, et si vous avez un témoignage, déposer plainte ou contre X dans le cas contraire.

C’est le prix à payer pour que les bailleurs responsables

prennent leurs responsabilités et pour les résidents un espoir de tranquillité.

3°-Les sanctions financières prévues au règlement.

Le conseil syndical va étudier la possibilité d’y avoir recours, en mettant au bailleur

responsable une amande conforme à la loi. 

Au bailleur de récupérer l’amande sur le dépôt de garantie du locataire.

Nous allons chercher la jurisprudence, interroger les syndicats de copropriétaires,

et nous comptons sur l’aide de tous.

Mais si chacun se contente de râler, les bailleurs ne changeront pas

et leur locataires non plus, vous continuerez à subir.

Si vous intervenez directement, prudence, groupez-vous, n’y allez pas seul. 

Les fautifs pris la main dans le sac ont ’’ l’esprit’’ chaud et n’aiment pas être rappelés à l’ordre

Le syndic est absent le soir et dans l’urgence n’a pas beaucoup plus de pouvoir que nous.

Pour qu’il agisse nous devons lui apporter des témoignages, des preuves.

Les petits rappels au règlement on peu d’effets.

 

Pénalitésarticle 1226 du Code civil)

 



31/12/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 29 autres membres